L'utilisation de l'intensif dans l'élevage

Par Messieurs WALLACE N. & STOREY G.

Pour élever des Glosters du bon standard, et gagnant aux expositions, nous devons inévitablement recourir aux oiseaux schimmel. Lors des accouplements, il faut penser à introduire des sujets schimmel x schimmel. Ceci est nécessaire pour garder la rondeur du corps ainsi que la forme de la tête et les sourcils.

L’éleveur de Glosters ne peut pas avoir recours année après année, à l’accouplement intensif x schimmel, sinon la rondeur disparaîtra et il restera avec des oiseaux à petite tête, sans cou, de petite taille, au plumage serré, type correspondant mieux au Fife fancy qu’au Gloster.
Il doit retenir les deux points importants suivants :

  1. Ne pas faire année après année d’accouplement schimmel x schimmel.
  2. De bien choisir ses oiseaux intensifs.

Les accouplements schimmel x schimmel répétés auront les effets suivants :

  1. Elargissement des plumes.
  2. Assouplissement du plumage.
  3. Perte de couleur.
  4. Augmentation du duvet.

L’aspect général d’un tel oiseau : plumage flou, couleur délavée et de gros sourcils. Quand on manipule ces oiseaux, ce n’est qu’un paquet de plumes, sans corps, ni fermeté. De tels oiseaux sont inutilisables pour l’élevage et l’exposition.

On exige un petit oiseau trapu montrant rondeur et ampleur sous n’importe quel angle, la tête bien ronde, large, les sourcils bien marqués, et des joues pleines. Bien rempli sous le bec avec une poitrine bien ronde trapue et large. La queue sera courte, étroite en forme de tuyau dans la même inclinaison que le dos, avec des ailes bien fermées finissant sur le croupion. La huppe doit être bien ronde, pleine, retombante avec le point central le plus petit possible, et adhérente dans la nuque.

Le Gloster sera bien équilibré, avec des pattes courtes, légèrement fléchies, des cuisses non visibles, portant l’oiseau d’une façon fière. Un plumage ferme, près du corps mais pas dur. Une couleur naturelle brillante, plus intense chez les mâles que chez les femelles. Ces dernières sont de nature calme et gentille, les mâles travaillent plus les perches. Il faut un Gloster bien balancé, entre le type et la qualité.

Pour bien connaître un Gloster, il est nécessaire de le manipuler pour sentir si le plumage est soyeux.
Lors de l’accouplement, nous utilisons deux de nos sens, la vue et le toucher, mais pour le jugement, uniquement la vue. Il est donc important d’utiliser le sens du toucher au maximum dans notre élevage.

Choisir un oiseau au plumage intensif pour améliorer votre souche peut être une expérience décourageante vu les nombreux pièges. Nous pouvons en résumer quelques-uns.

  1. Où et chez qui acheter un tel oiseau ?
  2. Acheter un consort ou un corona ?
  3. Prendre un mâle ou une femelle ?
  4. La profondeur de la couleur est-elle plus importante que le type ou vice - versa ?
  5. Prendre un unicolore ou un panaché ?
  6. Est-ce que la taille de l’oiseau est importante, particulièrement lorsqu’il s’agit d’un mâle ?

A présent nous allons reprendre point par point.

1) Lorsque vous achetez un Gloster intensif, pensez que c’est pour améliorer votre souche d’oiseaux schimmel. Beaucoup de Gosters, et chaque éleveur en possède un ou deux, ont un plumage trop lourd. Ces oiseaux ont une grande huppe, trop de sourcils, une nuque trop forte, une queue large, des plumes autour des pattes, une couleur délavée comparée avec d’autres sujets, et lorsqu’on les manipule le plumage est flou.
Si vous avec beaucoup de tels oiseaux, vous avec un problème dans votre élevage et il faut essayer de corriger ce problème.
Si le pourcentage est trop élevé, il faudra prendre des mesures énergiques, c’est-à-dire s’en débarrasser. Vous avez seulement besoin de deux ou trois oiseaux afin de créer la souche de Gloster du type et de la qualité nécessaire pour bien jouer aux expositions.    

La règle la plus importante lorsque vous utilisez un intensif, c’est de l’accoupler au meilleur de vos oiseaux. Nous ne pensons pas uniquement au type, mais également à un oiseau dont le plumage peut être amélioré. Ne pensez pas que l’introduction de plumage intensif peut remédier immédiatement à plusieurs années de double accouplement schimmel, ce n’est pas possible, il faut du temps et  de la patience.
Lorsque vous achetez un intensif, regardez d’abord le plumage et la couleur des oiseaux « schimmel ». Ceux-ci devront avoir un plumage clair, une bonne couleur et être du type à dominer lors des expositions. Si le vendeur vous montre ses intensifs, repérez les meilleurs.
Ces intensifs doivent avoir une bonne couleur, un plumage serré et le queue en forme de tuyau. Les ailes seront d’une bonne longueur, bien fermées, les rémiges bien juxtaposées. Les sourcils ne doivent pas être trop forts, la huppe du corona doit avoir un bon centre et bien tomber. La nuque ne sera pas trop forte comparée au schimmel.
Il est facile de détecter du schimmel autour de la nuque, les mâles ne doivent pas en avoir, les femelles très peu.

Vous ne pouvez pas et ne devez pas acheter des intensifs pour gagner aux expositions car parfois, les gagnants n’ont pas le type et la qualité que vous cherchez pour améliorer votre plumage schimmel. Effectivement, certains schimmel issus d’intensif sont plus utiles que certains intensifs purs qui montrent trop leur duvet et dont le plumage n’est plus serré.
L’intensif que vous achetez doit provenir d’une très bonne souche d’oiseaux au plumage schimmel avec les caractéristiques ci-devant. Souvenez-vous que l’intensif doit être un outil d’élevage.

2) Devons-nous acheter une corona ou un consort ? A ce stade ce n’est pas important, cela dépend de vos propres oiseaux. Les caractéristiques à surveiller sont la couleur, un plumage serré et naturellement les éléments génétiques.
Retenez donc : couleur, plumage serré et pedigree.          

3) A cet instant, l’utilisation d’un mâle ou d’une femelle n’est pas la décision la plus importante, mais un mâle vous donne plus de possibilités pour l’avenir. Nous préférons des femelles consort de couleur pure car nous pensons que ces oiseaux sont plus près du standard que les mâles corona ou consort. Les femelles corona ont tendance à être plus petites.

4) Nous préférons des oiseaux vert pur ou avec des petites taches plutôt que des panachés pour la seule raison que le vert est la couleur naturelle qui doit être utilisée avec vos oiseaux clairs ou panachés. Dans les autres races, les ¾ foncé et vert uni sont toujours utilisés pour garder l’intensité de la couleur des oiseaux clairs ou légèrement marqués. Nous devons utiliser le Gloster vert pur intensif de la même façon.

5) Au début de l’introduction de l’intensif où depuis plusieurs générations un tel plumage manque, la couleur et le plumage sont plus important que le phénotype, mais le plus important, c’est la génétique de l’oiseau. Vous devez considérer les lignes de votre stock et acquérir vos intensifs en conséquence.

6) Les mâles intensifs que vous devez acheter, doivent être riche en couleur, avoir un plumage serré, sans schimmel autour du cou ou sur le dos. Avoir des pattes courtes, des ailes d’une bonne longueur avec une belle queue étroite. La longueur des ailes donne une indication de la longueur du plumage du corps. Les femelles sont plus petites et d’un meilleur type que les mâles.

Ceci sont les règles générales à suivre en triant vos intensifs.

Nous préférons des femelles consort intensives issues de mâles intensifs, accouplées aux meilleurs mâles. Hors de tels accouplements, nous avons obtenu quelques-uns de nos meilleurs corona.

N.WALLACE et G. STOREY

Traduction: GEVERS Sully
Avec l'aimable autorisation du National Gloster Club